Rencontre avec Fabrice Humbert

Fabrice Humbert ©Marie Salomé Peyronnel

Fabrice Humbert était le professeur de français de ma sœur jumelle en 2nde. Je me rappelle qu’il lui avait fait faire une rédaction sur « le train de 8h37 » à laquelle Sarah avait eu 18/20. Je savais donc déjà qu’il avait bon goût. Mais en lisant son livre L’Origine de la Violence j’ai appris qu’il avait surtout beaucoup de talent. (N.B. Ce livre a été publié en 2009… J’avais un peu de retard… L’actualité de Fabrice Humbert est La Fortune de Sila que je vais m’empresser de lire.)

J’ai envoyé un email sur son site et quelques jours plus tard, une rencontre s’organisait dans un café du 16ème arrondissement. Voici quelques traces de notre conversation.

Epstie: Quand avez vous commencé à écrire ?

J’étais un boulimique de lecture et je suis passé à l’écriture assez facilement vers 18 ans. Mais ce n’est qu’à 20 ans que je m’y suis mis plus sérieusement parce que j’avais plus de temps… C’est important d’avoir du temps pour écrire.

Epstie: Quel est le temps que vous consacrez à l’écriture?

J’ai organisé ma vie en fonction de ça. Mon métier d’enseignant me permet d’avoir des horaires libres et de nombreuses vacances. Je préfère écrire le matin.

Epstie: Je lis Ecrire de Duras et elle dit avoir besoin de solitude pour écrire. Est-ce également votre cas ?

L’écriture reste une activité hors du monde, calfeutrée, dans une pièce sans personne. Quand j’écris je mène une vie monacale. Je ne rentre pas du tout dans le cliché de l’écrivain alcoolique… Mais quand j’ai fini c’est l’inverse : je vois beaucoup de monde, surtout depuis que je suis publié ! La vie d’auteur c’est aussi de rencontrer ses lecteurs.

Son téléphone sonne… Vous voyez, c’est la preuve que j’ai une vie sociale!

Epstie: Puisque vous avez rencontré vos lecteurs, pouvez vous me dire s’il y a un lecteur type ?

Il me semble que j’ai plusieurs lectorats. Mon travail plait à la fois à un public populaire et à des lecteurs raffinés.

Epstie: Est ce que participer à sa promo n’est pas contraire au métier d’écrivain?

Je ne pense pas que la volonté de défendre ce que l’on fait ou le plaisir de rencontrer ses lecteurs soient exclus d’une démarche artistique. Bien sûr, il y a aussi des gens qui parlent très bien de leur travail sans être de bons écrivains. Ce sont deux choses très différentes.

Epstie: Comment vous sentez vous quand vous écrivez ?

Quand je réussis à faire les choses comme il faut je suis très euphorique. Au contraire, si ça marche mal je suis déprimé. Il m’est déjà arrivé de laisser des manuscrits de côté de longues semaines. Par contre mon état d’esprit n’a rien à voir avec ce que j’écris. Je n’éprouve pas les sentiments de mes personnages.

Epstie: Quel conseil donneriez vous à un jeune écrivain ?

De se trouver. A 20 ans, on peut avoir une belle plume mais ça s’arrête souvent là. Il faut chercher sa voix (avec un x) en tant qu’auteur. Pour moi, ça a mis très longtemps. Mais j’ai toujours été très immature. Certaines personnes murissent surement plus rapidement…

Epstie: Conseilleriez vous à un jeune écrivain de ne pas chercher à être publié trop vite ?

C’est une telle récompense quand on est jeune que je ne le conseillerais pas mais de façon générale c’est un art où il faut prendre son temps.

2 Commentaires

Classé dans Epstie lecteur, Les rencontres d'Epstie

2 réponses à “Rencontre avec Fabrice Humbert

  1. Geraldine922

    Vous vous rendez compte la chance que vous avez eu de rencontrer un tel auteur ???? Deux romans qui passent quasi-inaperçus, et deux succès qui suivent en cumulant les prix littéraires ! il a un boulevard devant lui pour décrocher des prix encore plus prestigieux, voir le Goncourt !
    Et malgré ces succès, il sait garder sa modestie d’enseignant !
    Mais, sans vouloir être indiscrète, qu’est-ce que vous lui avez dit pour avoir un entretien comme ça (aussi facilement) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s