The Last Lions ou la Loi de la Jungle en 5 points

L’Angelika est le cinéma que j’aime le plus au monde : odeur de pop corn mais trop peu de spectateurs pour être dérangé par des bruits intempestifs, une programmation en général plutôt intello et une localisation absolument parfaite! (sur Houston et Mercer st) J’ai donc été trainer là bas un après midi. Après avoir bouquiné à la cafétéria, j’ai vu The Last Lions.

Petit lion dans The Last Lions

Il y avait 450 000 lions en liberté il y a 50 ans. Ils ne sont plus que 20 000 aujourd’hui… The Last Lions  a été réalisé par Dereck Joubert pour sensibiliser le monde au sort de ces gros félins. Une jolie cause, mais le film est narré un peu trop dramatiquement à mon goût par Jeremy Irons. Le documentaire est bien sûr très beau – les animaux en liberté, c’est forcément beau – et très triste.

The Last Lions a l’avantage de nous rappeler quelques règles essentielles à ne jamais perdre de vue:

  1. Tout l’équilibre d’une vie peut basculer en un instant.
  2. Attention aux buffles, aux hyènes, aux lions, aux crocos, aux chasseurs, bref à tout.
  3. Le bébé est toujours la cible la plus convoitée des animaux affamés. (Je ne sais pas si cette règle vous servira bientôt mais pensez y si vous comptez vous balader dans la savane avec votre progéniture)
  4. Le plus fort est celui qui a le plus d’amis. Heureusement que j’ai 700 amis Facebook. J’espère que ça compte.
  5. Le courage et la persévérance sont tout de même récompensés. Souvent après avoir tout perdu… (En l’occurrence c’est au prix de la perte de quelques lionceaux…)

sympa, non ?

Poster un commentaire

Classé dans Epstie cinéphile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s