Archives de Tag: édition

Gaston Gallimard, le Roi Lire

5 rue Sebastien Bottin ©Marie Salomé Peyronnel

Ni le soleil, ni l’odeur du café n’auraient pu me faire me lever d’aussi bonne humeur d’aussi bonne heure. Seul le documentaire consacré à Gallimard qui passait ce matin sur ARTE m’a donné la force d’émerger, sans regret.

Voici 5 anecdotes que j’ai apprises sur cette grande maison qu’est Gallimard :

1. Comme le dit Pierre Nora, les Gallimard avaient « le chic de rater les coches et de les rattraper ». En effet, Proust, Céline et tant d’autres avaient d’abord étaient refusés à la NRF mais font aujourd’hui partie de l’incroyable catalogue de Gallimard.

2. Le documentaire nous décrit Gaston Gallimard comme un « dompteur de fauves, un équilibriste prodigieux » qui arrivait à regrouper dans une même famille des écrivains aux personnalités opposées, souvent rivaux, et qui, parfois, étaient très durs à gérer.

3. A propos du point n°3 et des personnalités bien trempées, Louis Ferdinand Céline mérite son propre paragraphe puisqu’il a tout de même menacé de « louer un tracteur » et de « défoncer la NRF ». Je vous le dis, ce documentaire est très vivant !

4. Romain Gary lui, était inquiet de voir autant de jeunes femmes portant des bas noirs et des porte-jarretelles rue Sébastien Bottin. Il laissa entendre à son éditeur qu’il fallait penser à la fragilité des auteurs qui traversent ces bureaux… Une belle attention.

5. Une grande institution donc, qui ne manque pas d’attiser les jalousies. Une des critiques (absurde) de ces dernières années étant que les Gallimard auraient  vendu leur âme au diable en publiant Harry Potter. Pourtant, si un éditeur doit avoir un talent c’est bien celui de savoir publier des livres « plus populaires » qui permettent aux livres qui se vendraient moins bien d’exister sans que la maison d’édition mette la clef sous la porte… En son temps, Gaston Gallimard avait dû imposer Simenon à son comité de lecture dans le même but.

pour plus d’informations sur ce documentaire de William Karel :

http://www.arte.tv/fr/recherche/3758454.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les documentaires d'Epstie

Sunset Park de Paul Auster

Sunset Park de Paul Auster ©Marie Salomé Peyronnel

Je pars à New York dans 2 jours. Rien de tel que le dernier Paul Auster pour se remettre dans le bain…

Au début du livre, Miles Heller est un jeune homme de 27 ans qui ramasse des ordures en Floride. Ca ne sonne pas comme un Paul Auster… mais bien vite me voilà rassurée: Miles a fui son Upper West Side natal et sa lignée d’éditeurs New Yorkais pour vivre depuis sept ans de petits boulots, dans le silence et sans attache. En tombant amoureux d’une latino mineure, notre héros déraciné va être amené à rentrer à New York. Il atterrit ainsi dans un squat à Sunset Park, un coin pauvre de Brooklyn.

Paul Auster s’intéresse ici aux destins d’un fils prodigue, ainsi qu’à ceux qui forment son univers. Sur fond de crise économique de 2008, Paul Auster dépeint les espérances, les frustrations et les souffrances des quatre habitants du squat, des parents et beaux-parents de Miles,de sa jeune dulcinée et de quelques fantômes qui peuplent la vie des personnages.

Un roman sur la culpabilité, la repentance et les liens de parenté qui présente un New York plus dur et triste que ses autres livres.

Poster un commentaire

Classé dans Epstie lecteur